CONSEIL PARTICIPATIF

 

Impliquer les habitants dans l'élaboration des projets qui émergent.

 

L’équipe municipale souhaitant impliquer les habitants de Prades-le-Lez sur le sujet des mobilités, un conseil participatif a été constitué sur la base, d’une part d’une expertise d’usage avec la sollicitation d’acteurs associatifs, de commerçants ou de professionnels mais également par le moyen d’un tirage au sort d’habitants intéressés par ces sujets et s’étant portés volontaires.

C'est dans une optique de réalisation concrète que trois groupes de travail se sont constitués en vue de proposer des évolutions de voirie 1) autour des écoles, 2) sur la contre allée, 3) dans le centre ainsi qu'un quatrième groupe porteur d'une vision plus large sur le plan de circulation à vélo et des interconnexions à l'échelle de la commune. 


Nos échanges s'appuient sur des exemples locaux (communes voisines) ou d'autres métropoles (Strasbourg, Bordeaux, Grenoble…) ainsi que sur les préconisations du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement et l’aménagement (CEREMA) en la matière.

Les bénévoles de ces groupes de travail mènent ces réflexions avec l’objectif d’améliorer le bien être collectif  tout en tentant d’anticiper les besoins futurs en matière de déplacement.
Comme le 22 mai dernier, date à laquelle nous avons échangé  sur place avec les riverains de la contre allée, nous souhaitons vous rencontrer pour vous écouter et tenir compte de l’expertise d’usage que vous nous apporterez. Nous vous proposerons de nouvelles rencontres.

 

GROUPE DE LA CONTRE ALLÉE

 

L’aménagement cyclable sur la contre allée s’inscrit dans un maillage cyclable à l’échelle métropolitaine dans le but d’offrir une alternative à l’autosolisme (un véhicule/un seul conducteur, pas de passager) entre Prades et Montpellier mais constitue également une partie d’un parcours touristique partant des sources du Lez et allant jusqu’à la Méditerranée. Localement, un tel aménagement,  sécurisé et efficace, est propice à encourager les habitants du sud ou de l’ouest de la commune à se rendre au centre-ville à vélo et les enfants de ces quartiers à se rendre à l’école ou au collège par ce moyen.

À terme, ce tronçon sera  prolongé au sud par un aménagement jusqu’au rond-point de Girac, au nord jusqu’au château de Restinclières. Le partage de la voie sur la contre allée aurait pour bénéfice supplémentaire un usage de la voie voitures majoritairement aux riverains et une réduction de la vitesse propre à accroître le senti-ment de bien-être pour les piétons et les habitants. Les transports en commun constituant un élément central des mobilités douces, le maintien  des dessertes de bus (scolaires, TAM n°23) a été intégré au projet, moyennant d’éventuelles modifications.

 

GROUPE MANDARIN / CONTRE ALLÉE

 

Un travail a aussi été produit afin d’envisager le futur du centre ville dans l’idée de le rendre plus accessible aux piétons et personnes à mobilité réduite dans une optique plus large de ré- appropriation fa-vorable à la convivialité et au com-merce. La création de zones de ren-contres (voies limitées à 20km/h où les piétons ont la priorité absolue) pourrait être envisagée ce qui aurait pour autre conséquence de réunir un centre ville actuellement coupé en deux et faciliter la liaison est-ouest propice à la circulation des familles à vélo vers le stade et le château de Restinclières.


Enfin, un plan vélo est en cours d’élaboration avec pour objectif une continuité d’accès des différents équipements de la ville (écoles, stade, commerces, halle de sport, zone d’activité…) afin,  là encore, de permettre à celles et ceux qui le souhaitent de trouver une alternative à la voiture. Les publics jeunes sont visés en particulier par ces dispositifs qui, à terme, pourraient leur permettre d’atteindre au quotidien la plupart de leurs destinations de manière autonome.

 


GROUPE ABORD DES ÉCOLES

 

L’épisode épidémique a modifié les accès autour des écoles aux heures d’entrée et de sortie, ce qui met parents et enfants dans une situation de confrontation directe avec les voitures rendant ces mo-ments potentiellement dangereux. Une réflexion a été menée pour installer graduellement des aménagements visant à sécuriser ces lieux tout en fluidifiant la circulation, la priorité étant de permettre aux enfants qui le souhaitent de se rendre à l’école à pied, à trottinette ou à vélo, en toute sécurité.

 

 

GROUPE ENTRÉE NORD

 

Un cinquième groupe de travail planche sur l’aménagement de l’entrée nord de la commune où la vitesse des véhicules et l’absence de trottoirs sur une grande partie rendent particulièrement dangereux les déplacements dans ce quartier. 

 

 

Retrouvez ci-dessous les travaux des différents groupes :

  • Groupe 1 : Contre-allée

Présentation du groupe de la contre-allée

Dossier d'aménagement de la contre-allée/Métropole

Etude d'aménagement tranistoir de la contre-allée par la métropole

  • Groupe 2 : Mandarine/centre ville

Compte-rendu Mandarine/Ovalie

  • Groupe 3 : Abords des écoles

Chantier abords des écoles

  • Groupe 4 : Interconnexion

Pas de support pour le moment.

 

 

Vous pouvez d'ores et déjà vous manifester auprès de l'accueil si vous êtes intéressé(e) (accueil@prades-le-lez.fr ou 04 99 62 26 00).